Yom Kippour est le jour le plus saint du calendrier juif. A l’époque du Temple, il était le seul jour où le Cohen Gadol entrait dans le Saint des Saints, afin d’obtenir le pardon du peuple. Mais cette fête renferme également de nombreux secrets…

1Seuls 61% des israéliens déclarent jeûner à Kippour

D’après un sondage mené en 2016 juste avant Kippour, 61% de la population juive israélienne prévoyait de jeuner. Le jeûne était également observé par 36% de la population laïque, 89% par des personnes dites “traditionalistes” et 97% par ceux qui s’identifient comme religieux.

2Il y a 5 interdits majeurs le jour de Kippour

Outre les interdits de Chabbat (ne pas transporter dans la rue, ne pas toucher l’électricité, ne pas travailler, etc…), 5 autres abstinences sont ordonnées le jour de Kippour :

  • Manger et boire (en cas de besoin, il convient de consulter une autorité médicale et un rabbin).
  • Porter des chaussures en cuir
  • S’appliquer des lotions ou des crèmes
  • se laver ou se baigner
  • Avoir des relations conjugales

3Kippour commémore le pardon de la faute du Veau d’or

Quelques mois après que les Bne d’Israël eurent quitté l’Égypte en 2448 après la création (1313 avant l’ère commune), ils ont péché en adorant un Veau d’or. Moïse monta sur le mont Sinaï et pria Dieu de leur pardonner. Après 40 jours sur la montagne, le pardon divin total fut obtenu. Le jour où Moïse descendit de la montagne (le 10 Tichri) serait désormais connu comme étant le Jour de l’Expiation : Yom Kippour.

4Une guerre s’est déclarée… le jour de Kippour !

Le 6 octobre 1973, les armées coalisées de l’Égypte, de la Syrie et d’autres pays de la Ligue Arabe s’allient et déclarent la guerre à Israël en plein jour solennel. Après trois semaines de combats acharnés, l’armée israélienne parvient miraculeusement à s’imposer dans ce qu’on a très vite appelé : la guerre de Kippour.

5Kippour, c’est bon pour la planète !

Le jour de Yom Kippour, de nombreux Israéliens profitent des routes vides pour faire du vélo (bien que ce soit interdit par la halakha). D’ailleurs, une étude du Technion a montré une baisse significative du niveau de pollution de l’air dans tout le pays et particulièrement dans la région de Tel-Aviv le jour de Yom Kippour.

6Bouc émissaire

C’est d’après les cérémonies de Yom Kippour qu’est née l’expression “bouc émissaire“. En effet, à l’époque du Temple à Jérusalem, le Cohen Gadol tirait au sort un bouc et lui confiait toutes les offenses et les péchés du peuple. Il l’envoyait ensuite dans le désert et le bouc emportait avec lui le poids des fautes humaines dans une contrée solitaire, vers une mort certaine.

7Le blanc de rigueur

Il existe une ancienne coutume de porter du blanc sur Yom Kippour, pour symboliser qu’en ce jour, nous sommes tous purs comme des anges, lavés de toutes nos fautes. C’est aussi pourquoi nous portons le talith le jour entier.

8Le seul jour avec 5 prières

Yom Kippour est le seul jour de l’année qui comporte 5 prières :

  1. Arvit, avec le solennel Kol Nidrei, le soir de Yom Kippour ;
  2. Cha’harit, la prière du matin, qui comprend la lecture d’une section du Lévitique suivie de la prière de Yizkor à la mémoire des défunts pour certaines communautés ;
  3. Moussaf, qui inclut un récit détaillé du service de Yom Kippour dans le Temple ;
  4. Min’ha, qui inclut la lecture du Livre de Jonas ;
  5. Néïla, la prière de la « fermeture des portes », au moment du coucher du soleil.

9Il y a une mitzva de construire la Soucca à la sortie du jeûne

C’est une grande Mitsva de commencer dès la fin de Yom Kippour la construction de la Soucca, afin de sortir d’une mitsva pour réaliser une autre mitsva, comme il est écrit « Ils progressent d’étape en étape. » (Téhilim 84,8).

David Krief
Fondateur de JewBuzz
Tu aimes JewBuzz ? Tu attends chaque publication avec impatience ? Nous avons besoin de toi pour continuer à exister !
Informations personnelles

Total du don : 26€