Certainement une des fêtes les plus joyeuses du calendrier juif, Pourim commémore la délivrance miraculeuse de l’extermination des Juifs, planifiée par Haman dans tout l’Empire Perse au temps d’Assuréus. Relatée dans la Meguila d’Esther, Pourim renferme de nombreux secrets. Voici les 7 faits que ignoriez sur Pourim.

7A l’origine, Haman était l’esclave de Mordehaï

Le Manot Halevi rapporte que Mordehai sauva Haman et ses 6 000 hommes de la famine causée par le gaspillage d’Haman de ses réserves de nourritures. Haman accepta l’aide de Mordehai en échange de devenir son esclave un jour par semaine jusqu’à la fin de sa vie. Si Mordehai ne se prosternait pas devant Haman, c’est aussi parce qu’un maître ne s’incline pas devant son esclave !

6Le nom d’Hachem n’apparaît jamais dans la Meguila

En revanche, de nombreux commentateurs expliquent que le nom « המלך » (le roi), écrit de nombreuses fois dans la Meguila, fait référence au « rois des rois » Hachem. Le Livre d’Esther ne fait également aucune référence explicite au Temple, à la prière ou à des pratiques juives telles que la cacherout.

5Esther était végétarienne

Selon le Midrash, quand la reine Esther a vécu dans la cour du roi Assuérus, elle a suivi un régime végétarien composé en grande partie de légumes afin qu’elle ne viole pas les lois de cacherout. Pour cette raison, il y a une tradition de manger des haricots et des graines à Pourim.

4Le terme Pourim n’a pas été choisi au hasard

Le nom de cette fête est composé de « pour » qui signifie « tirage au sort » car Hachem s’est dissimulé derrière le « hasard » pour réaliser les miracles de cette fête. C’est aussi la raison pour laquelle certains ont la coutume de se déguiser, pour « se cacher ».

AFP PHOTO / JACK GUEZ

3Le tombeau d’Esther & Mordehai se trouve en Iran

Le bâtiment ressemble à un mausolée islamique (emamzadeh) mais ses murs sont ornés d’inscriptions hébraïques décrivant les origines d’Esther et Mordechaï. On sera surpris d’apprendre qu’en fait, l’histoire de Pourim concerne tous les Iraniens. En effet, Esther n’était pas seulement une reine juive, mais, en tant qu’épouse du roi Assuérus (Xerxès Ier), elle continue à être honorée comme reine de Perse, et est un symbole de l’histoire de l’Iran. Visite en vidéo :

2Pourim est célébrée un jour plus tard dans les villes fortifiées que partout ailleurs

Le Livre d’Esther fait la différence entre les Juifs qui ont vécu et combattu leurs ennemis pendant deux jours dans la ville fortifiée de Shushan et ceux qui vivaient dans des villes sans fortifications, où un seul jour était nécessaire pour soumettre l’ennemi. Les Sages ont déterminé que nous devrions faire cette même distinction lors de la commémoration de l’événement. En conséquence, si une personne vit dans une ville qui a été fortifiée depuis les jours de Josué (vers 1250 avant notre ère), comme Shushan l’était et comme l’est Jérusalem aujourd’hui, Pourim est célébrée le 15 Adar, un jour appelé « Pourim Shushan ».

1La record de la lecture de Meguila la plus rapide est de 14 minutes

Record détenu par le Rabbi Mendy Pape de Montreal, démonstration ici :

Tu as des questions sur Pourim ? Consulte les 86 questions-réponses !

Crédits photo couverture : David Kassman