En Israël, les Arabes ont le droit de se déplacer librement, de voter, d’obtenir une éducation, de travailler dans des postes éminents, de recevoir des soins de santé de classe mondiale, de posséder des terres et de parler librement. Les Noirs en Afrique du Sud n’avaient aucun de ces droits. Voici les 10 preuves qu’Israël n’est pas un état d’apartheid.

1Toutes les personnes vivant en Israël ont des droits égaux.

Il n’y a pas de citoyens inférieurs ou de deuxième classe, contrairement aux non-blancs en Afrique du Sud ou aux minorités dans les pays islamiques ou arabes. En outre, les Arabes occupent des postes à haute responsabilité dans la police israélienne ou à la Knesset. Par exemple, Salim Joubran, qui sert actuellement à la Cour suprême israélienne, est un Arabe chrétien. Ishmael Khaldi, un Bédouin islamique, est actuellement diplomate au ministère israélien des Affaires étrangères. Majalli Wahabi (Druze) a été le président par intérim d’Israël en 2007. Même en rêve, les Sud-Africains vivant sous l’apartheid ne pouvaient obtenir ce type de positions.

2Un juge arabe, George Karra, a condamné l’ancien président israélien Moshe Katsav à 7 ans de prison.

Lorsqu’un juge arabe condamne un ancien président israélien à la prison, cela témoigne vraiment de l’égalité d’Israël entre tous les citoyens, quelle que soit leur race ou leur appartenance ethnique.

3Une égalité des chances dans l’éducation et le travail

En Israël, les citoyens ont l’égalité des chances dans le milieu de travail et le département de l’éducation, comme en témoigne le fait qu’il y a des Palestiniens et des Arabes dans les universités israéliennes qui étudient et enseignent en tant que professeurs. A l’inverse, les noirs étaient séparés des blancs du système éducatif sud-africain. Le gouvernement a créé un nouveau curriculum pour les personnes noires dans lequel on leur enseignait des compétences liées au travail manuel et au service de leurs bantoustans.

4L’incitation au racisme est une infraction pénale en Israël.

C’est l’opposé polaire de l’apartheid en Afrique du Sud, dont le gouvernement a spécifiquement adopté une législation raciste incendiaire.

5Les Arabes et les Israéliens reçoivent le même traitement dans les hôpitaux.

L’organisation médicale de Hadassah qui exploite deux hôpitaux à Jérusalem a été nominée pour un prix Nobel de la paix en raison de sa volonté de paix au Moyen-Orient et de son traitement égal contre les Palestiniens et les Israéliens. Même pendant les conflits israélo-palestiniens, les Palestiniens reçoivent un traitement médical dans les hôpitaux israéliens. Au cours de l’apartheid, les noirs sud-africains avaient spécifiquement un accès limité aux soins de santé.

6Les non-blancs en Afrique du Sud possédaient des commodités distinctes.

Il s’agit notamment des hôpitaux, des plages, des bus, des toilettes, des abreuvoirs et même des bancs de parcs désignés pour s’asseoir. Aucune de ces discriminations ne prévaut en Israël et une loi interdit la discrimination dans les lieux publics.

7Les Arabes israéliens ont leurs propres partis politiques dans la Knesset.

La liste conjointe en est un exemple. Ils ont reçu 13 sièges aux élections israéliennes de 2015. En outre, les Arabes ont un droit de vote égal, alors que les personnes de couleurs pendant l’apartheid n’ont pas été autorisées à participer au processus politique.

8Les Arabes en Israël ont plus de droits fondamentaux que les autres pays islamiques et arabes au Moyen-Orient.

Ironiquement, ils ont plus de droits en Israël que dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie.

9En Israël, 1,6 million de citoyens arabes sont intégrés dans la société israélienne.

Ils représentent 20% de la population israélienne. Il n’y a pas eu une telle intégration en Afrique du Sud. En outre, selon un sondage effectué par l’Université de Harvard, 77% des citoyens arabes vivant en Israël préfèrent vivre là-bas que n’importe quel autre pays dans le monde . Si ces citoyens éprouvaient « l’apartheid », pourquoi beaucoup d’entre eux supportent Israël ?

10Vous êtes libre de pratiquer votre religion.

Il y a des musulmans, des chrétiens, des druzes, des bouddhistes, des sikhs et des hindous qui vivent en Israël. There are Muslims, Christians, Druze, Buddhists, Sikhs and Hindus living in Israel. Il existe des mosquées, des églises et des temples pour accueillir des personnes de toutes les confessions religieuses. C’est un autre exemple de tolérance et de pluralisme au sein de la société juive.

Proclamer qu’Israël est un « État de l’apartheid » revient à saper et banaliser les luttes sévères et réelles auxquelles de nombreux Noirs ont traversé cette période sombre de l’Histoire. Indépendamment des critiques infondées, Israël continuera à lutter contre l’adversité croissante. Ceux qui sont capables de discerner la vérité pour eux-mêmes, sont en mesure de reconnaître le fait qu’Israël est un phare de la liberté et de la démocratie au Moyen-Orient.

Vous avez aimé l'article ?
Soutenez-nous en likant notre page Facebook !