Nous attendons tous avec impatience de prendre l’avion pour passer ses vacances en Israël. Cela donne lieu à des situations typiques que nous avons recensé ici.

1Le jogging et le legging de rigueur

Le dress code pour prendre l’avion est clair : jogging pour les hommes, legging pour les femmes. Et très souvent, les femmes portent des UGG (celles du faubourg du Temple, pas les vraies). C’est le minimum pour paraitre décontracté(e).

2L’aéroport devenu espace de rencontres

Tu croises toujours ton pote un peu has been qui veut imiter La vérite si je mens en criant « Yalla ! » quand il te voit. Et quand tu lui dis que tu pars à Eilat, il te répond « ah sympaaaa tu vas kiffer si D.ieu veut ».

3L’interrogatoire

« Qui a fait la valise ? Est-ce que quelqu’un que vous ne connaissez pas vous a donné quelque chose ? » Toi tu dis non à chaque fois (même si c’est oui), histoire de ne pas traîner. Surtout tu stresses parce que tu te dis « pourvu que je paraisse normal » même si t’as rien à te reprocher.

4La rassra d’avoir la valise en surpoids

C’est LE suspense de l’aéroport : est-ce que ta valise va dépasser les fameux 23 kg ? Et si c’est le cas, va transvaser les vêtements et la damhout d’une valise à l’autre devant tout le monde.

5Le bordel dans l’avion

Impossible de prendre l’avion sans qu’il ne devienne un champ de bataille : les enfants qui courent dans les couloirs, les bébés qui crient et les chips écrasés sur le sol.

6Le minyane dans le couloir de l’avion

C’est LE moment le plus redouté du vol, celui où un relig te demande : « t’as fait minha ? on est 9 il manque que toi ». Et évidemment t’oses pas dire non.

7Le contrôle de passeport le plus angoissant

C’est celui à Ben Gurion, après la longue pente, toujours bondé de monde. Depuis sa petite cabine, le contrôleur prend ton passeport, le regarde, te fixe, puis revérifie le passeport 5 fois pour te faire des petits suspenses. A noter que ce controleur ne dit jamais bonjour et ne sourit jamais. Baroukh aba !

8Le retard au décollage

Un vol Paris-Tel Aviv a toujours du retard au décollage, c’est comme ça. Souvent à cause des 3 personnes qu’on attend car elles faisaient la queue pour les cartouches de cigarettes au duty free.

9La maman qui fait les sandwichs

Spécifiquement sur les vols Transavia ou EasyJet, il y a toujours une maman qui fait des sandwichs au thon pour ses enfants, comme dans le TGV pour aller à Juan-les-Pins.

10Le foulard sur la valise

Comment tu veux reconnaitre ta Lipault si y a pas le foulard accroché dessus ?

Vous en connaissez d’autres ? Ecrivez le en commentaire !

Vous avez aimé l'article ?
Soutenez-nous en likant notre page Facebook !