Avec une culture, un look, une langue et surtout une cuisine qui lui est propre, ils sont très facilement identifiables. Mais dans le cas où tu doutes toi-même de tes origines, voici 38 preuves que tu es bien juif tunisien, bel h’out alik !

38Quand tu éternues, c’est toujours : 1ère fois : Tayych / 2e : Tfouj / 3e : Tekber / 4e : Teflah / 5e : « ça y est combien ???! »

37On ne mange pas le poisson sans tatsitira, oeufs au plat, poivrons grillés… bref, le complet poisson

36Quand tu allais au Talmud Thora, ta grand-mère te disait « c’est bien d’aller au keuteb mon fils »

35Tous les prénoms de tes neveux, nièces, cousins sont : Sandy, Larry, Kevin, Jordan, Kelly…

34Il n’y a pas de sandwich au thon sans pain italien, et toujours avec de l’huile « pour mouiller »

33Quand tu te souviens que ta mère te faisait boire le jus de la viande grillée et qu’elle te disais : yai benti, boit c’est plein des forces !

32Quand tu es petite et curieuse tu veux aller dans une pièce et que ton père crie Attention n’y va pas y’a le Babaouuuu il va te manger…

31Quand tu as mal au jambes et que ton pere te dit que c’est parce que tu grandis

30Ton grand-père te raconte avec nostalgie, sa bar-mitsva avec Raoul Journo qui chantait « Al Zeitouna »

29Quand la soeur de ta grand-mère se met à parler de Tunis elle commence par la phrase « tu te rappelles le quartier du passage ou on habitait ? »

28Il est impossible pour tes grands-parents de faire une phrase qui n’est pas un mélange de français et d’arabe, et quand tu demandes la traduction… c’est intraduisible

27Quand ton oncle monte à la Torah pour lire la Haftara, tous les “vav” se disent “ouaw” : “ouadaber Moshé..”

26Tu kiffes la boukha que si elle est accompagnée de dam’hout sinon, c’est pas la peine

25Une chemise qui n’est pas ouverte sur un torse velu orné d’une Magen David de 5 cm de hauteur n’est pas tune

24Ta grand-mère ne peut pas écouter “Au café des délices ” de Bruel sans verser une larme… mais précise tout de même à chaque fois que le café ne s’appelait pas comme ça

23Ta grand-mère te dit que les meilleurs maris sont les maris juifs tunisiens, les algériens trop intégrés, les marocains pas assez !

22Ton grand-père rappelle à qui veut l’entendre que Bourguiba aimait les juifs et en plus était marié avec une française

21Pour ta grand-mère un Roch HaShana sans pkeila n’est pas un vrai Roch HaShana

20Quand ton grand-père parle de ses origines, il dit qu’il était de Tunis « MEME »

19Tous les copains de tes grands-parents ont fréquentés le lycée Carnot de Tunis

18Dès qu’une ampoule se casse dans la maison, ta grand-mère met ça sur le dos de l’ayin ara

17Il n’y a pas de samedi après-midi sans jeu de rami, ou parties de shkouba avec les glibettes

16Tous les noms des fêtes juives sont arabisés au maximum (« lilt k’bour » = yom kippour)

15Au moins un membre de ta famille à travaillé a la CFT (Chemin de Fer Tunisien)

14Tes copains algériens et marocains ne comprennent pas pourquoi ta mère met des carottes dans les légumes du couscous

13Pour Yitro, en plus des yoyos, ta mère fait cuire un coquelet en te rappelant qu’à Tunis, sa propre mère utilisait des pigeons

12Le soir de Lag Baomer au moment de la vente des bougies ton père fait monter les enchères pour la bougie consacrée à Rabbi Haï Tayeb Lo Met.

11A la fin de Kippour pour casser le jeûne, il y a sur la table la confiture de coings, le bouscoutou, le boulou, et la citronade avec un soupçon d’eau de fleur d’oranger

10Pour toi Pessah c’est : les galettes, le msoki, le sirop d’orgeat, et la mimouna c’est d’abord et surtout les feuilles de salades accrochées sur toutes les portes

9Tes tantes peuvent te faire une étude comparative très détaillées des plages de Cannes, Juan-Les-Pins, Deauville et Netanya

8Quand ta mère téléphone à sa soeur, elle parle tellement fort que tout l’immeuble connait vos histoires de famille

7Tes grands-parents adoraient se retrouver à Belleville chez Nani ou chez Gabin, et achetaient souvent la viande chez Henrino

6Au resto, après la grillade royale le dessert ne peut être que le thé au pignon et le zabayon

5Quand tu vas chez ta grand-mère, ce que tu lui réclames le plus souvent ce sont ses fricassés ou ses banataches

4Quand tu es enrhumé, ta grande-tante Ninette te conseille la « neufa, c’est mieux que tous les médicaments du monde »

3Quand tu as mal au ventre, chez ta grand-mère, le mazar (l’eau de fleur d’oranger) y a que ça de vrai

2Tes mots arabes préférés (et aussi les seuls que tu comprends) sont : rassh’a, blata, darka, et tmenik

1Sur les photos de tes grands-parents, ton grand père porte une fleur de jasmin sur l’oreille

Vous en voyez d’autres ? Dites-le nous en commentaire !

Un grand merci à Monique Zeitoun Sebban, Hannah Sebban Sellam, et à quelques perles du groupe Facebook Tu sais que tu es juif tunisien quand…

Cet article a été lu + de fois. Partage-le !